71025membres
122992posts
Bandeau
Bandeau
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 
Misalyne (1).jpg

Littérature : quand les Femmes sont là où on ne les attend pas

Aujourd'hui, la Communauté confie les clés du blog à @Mizalyne pour vous parler littérature !

A propos de @Mizalyne:

Lectrice compulsive depuis mon premier Club des Cinq, je vis chez mes livres. J’essaie de ne pas prendre trop de place, pour ne pas les déranger. Comme je sais qu’ils aiment bien que l’on parle d’eux, je m’exécute…

 

 

Aujourd'hui, je vais donc vous parler littérature, et parce que c'est le mois de la Femme sur la Communauté Dr Pierre Ricaud, je voudrais d'aborder avec vous le thème : "Littérature, les femmes là où on ne les attend pas..."

 

La littérature a-t-elle un genre ? Comme l’on déguste un vin à l’aveugle, j’aimerais pouvoir lire un livre sans en connaître l’auteur. Pourrais-je alors sans faillir décréter par quel sexe il a été écrit ? Rien n’est moins sûr…

 

J’aimerais aujourd’hui vous parler de quelques femmes qui se sont avec brio aventurées sur des territoires traditionnellement décrétés « masculins ». Toutes y ont apporté un ton unique, enrichissant de leur vision des genres tels que le roman noir, le roman d’anticipation, la fantaisie, ou encore l’érotisme…

 

 

IMG_20180217_105518_1~4.jpg

 

 

 

« J’ai rêvé l’autre nuit que je retournais à Manderley ». Rebecca, de Daphné du Maurier, commence comme un conte de fées. Une jeune femme gauche et naïve épouse le bel homme fortuné dont elle est amoureuse. Grand bien lui fasse. Mais très vite, le rêve tourne au cauchemar. La cage dorée dans laquelle est précipitée notre héroïne se referme sur elle et l’amène au bord de la folie à force de mensonges et de non-dits. Car Daphné du Maurier n’a pas besoin de sang pour accélérer notre rythme cardiaque. Ses silences sont bien plus dangereux que ses mots, et ses drames se déroulent dans l’ombre d’une trompeuse réalité. Un talent reconnu par le maître incontesté du suspens cinématographique, Alfred Hitchcock, qui a mis en images trois de ses œuvres : Rebecca, Les Oiseaux, et L’auberge de la Jamaïque (que je vous recommande également).

 

 

Autre domaine dans lequel l’imaginaire collectif attend peu une femme : la dystopie. La dystopie situe une histoire dans une époque non enviable où l’homme s’est égaré. Vous pensez naturellement à 1984 d’Orwell et au Meilleur des mondes d’Huxley. Ajoutons à cette liste (non exhaustive) Margaret Atwood et sa désormais incontournable Servante Ecarlate. Dans le monde de Defred, les femmes sont devenues stériles et la religion a pris le contrôle de leur vie. Celles qui sont encore fertiles deviennent des servantes, amenées à procréer à la place des épouses des Commandants. L’écriture de Margaret Atwood est nette et précise. Trop nette et trop précise. Un scalpel qui dissèque la faillite d’une société où l’amour et le respect de l’individu ont disparu. Une œuvre subtile et glaçante qui a récemment été tournée sous forme de série (The Handmaid’s Tale, mais lisez quand même le livre, parce que les livres, c’est bien !).

 

20180210_142222~2-1-1.jpg

 

 

 

Changeons d’univers. Des châteaux forts, des pirates, quelques dragons… Bienvenue dans L’Assassin royal. Mettons-nous tout de suite à l’aise : je n’aime pas la fantaisie. Mais j’aime Robin Hobb. Parce que Robin Hobb écrit de la fantaisie déguisée. L’assassin royal, c’est avant tout l’histoire d’un bâtard royal qui va être éduqué à tuer pour le compte de son souverain, et qui va s’interroger sur le poids du devoir, la place de sa conscience, et l’existence de son libre-arbitre. Alors oui, il y a de la magie, des personnages surprenants, et beaucoup de pages (4 000 au bas mot). Mais l’écriture est belle, l’univers travaillé, et les personnages intéressants. Et puis, ça change un peu des anneaux de J. Tolkien et du trône de fer de G. Martin ! Si cela vous intéresse, j’ai entendu dire que Robin Hobb serait au Salon du Livre de Paris le 18 mars.

 

 

Et pour finir… l’érotisme. Vous pensez Cinquante nuances de Grey, je dis La philosophie dans le boudoir. Beaucoup plus transgressive qu’E. L. James, légèrement moins que le marquis de Sade, découvrez Anaïs Nin. Loin des clichés masculins, ses héroïnes sont souveraines, belles, et sensuelles. Personnages de fantasmes, elles libèrent les nôtres dans un monde impossible où le désir serait roi. Certains seront choqués, d’autres s’offriront une parenthèse de légèreté. Dans tous les cas, lire le Plaisir sans tabou, sans guimauve, et sans fautes de français est déjà une jouissance en soi !

 

 

Il y aurait tant à dire sur le sujet… N’hésitez pas à enrichir ces quelques exemples de vos lectures, que ce soit en commentaire de cet article, où sur mon compte Instagram Mizalyne, littérature en tout genre 😉

 

Couverture : Photo by Radu Marcusu on Unsplash

46 Commentaires
AlexandraG
Community Manager

Bravo @Mizalyne et merci pour ce billet "Girl Power" !

Que de souvenirs avec Rebecca, roman préféré de ma maman dans son adolescence !

Ton article tombe bien, je me suis remise à la lecture récemment (YOUPI!)

N'hésite pas à partager tes coups de coeur du moment dans ma discussion " quelles sont vos lectures du moment"?

Bon week-end !

Mizalyne
Etoile montante

Merciiiiii @AlexandraG ! J'espère que tu as eu autant de plaisir à le lire que moi à l'écrire...

J'ai vu ta discussion, c'est très sympa ! Pour tout te dire, mon coup de cœur du moment est justement La Servante Écarlate. Par contre, je n'ai pas vu la série. Que celles qui la connaissent n'hésitent pas à me faire partager leur avis... 😉

Bon week-end !

AlexandraG
Community Manager

@marinbleu coucou Marie-France, on vous voit moins souvent ici mais j'ai pensé à vous en lisant ce billet vous connaissant grande fan de littérature 🙂 cela devrait vous plaire !

AlexandraG
Community Manager

@nico63 @marylinne @gwladys ce billet devrait vous plaire !

gwladys
Superfan

@Mizalyne Merci pour ce merveilleux billet.De mon coté je lis beaucoup d'auteurs FEMININES:Hannah Richell,Françoise Bourdin,Mary Higgins Clark.....etc....Contez nous encore les histoires de vos collocs en toute discrétion sans les déranger......:SmileyClinD'oeil:Je suis avide de vos bons conseils.

Mizalyne
Etoile montante

@gwladys Vous m'avez beaucoup fait rire avec mes "collocs" 😁

Je ne connais pas Hannah Richell, vous pouvez m'en dire plus ? 😊

gwladys
Superfan

 @Mizalyne C'est une écrivaine  née en Angleterre mais vivant en Australie.Aprés "Un fragile espoir"son 2°ouvrage "La maison du lac"est à conseiller.Roman mystérieux,débordant d'émotion,un suspense psychologique intense et envoutant,melant jalousie,désir,et liens du sang.Un ptit nouveau à présenter à vos collocs déja intégrés......ils feront bon ménage j'en suis persuadée:SmileyClinD'oeil:

Mizalyne
Etoile montante

@gwladys Vous en parlez bien ! Ça donne envie, je note 😉

FREDOUE46
Superfan

merci @Mizalyne pour ce post sur vos lectures.

Je vais essayer la Philosophie dans le boudoir ayant bien aimé les 3 nuances de Grey, les livres plus que les films, je vais voir ce que ça donne :Wink:

FREDOUE46
marinbleu
Superstar

bonsoir @AlexandraG . Je suis ravie que vous pensiez encore à moi malgré mes absences du site et je vous en suis très reconnaissante. Merci, ça me fait du bien de savoir que je n'ai pas disparu de toutes les mémoires !

oui, j'ai beaucoup apprécié l'article de @Mizalyne.

Pour ma part je me suis plongée avec délice dans le 4ème et dernier tome paru tout récemment en France de "L'amie prodigieuse" d'Elena Ferrante avant de me diriger une fois encore vers mes sujets de prédilection, les découvertes maritimes des 15eme, 16ème, 17ème et 18ème siècle, la vie des peintres florentins de la Renaissance, Botticelli, Lippi, L. de Vinci ou de reprendre les chemins menant à l'Antiquité grecque et romaine par le biais de romans historiques bien documentés.

marylinne
Superfan

Merci @Mizalyne pour ce superbe post, je peux ressentir au travers de celui-ci que vous avez un amour tout particulier avec les livres et l'écriture. Merci de nous avoir fait partager votre passion des livres.

 

Pour ma part, j'aime lire le soir ou sur ma terrasse, je suis plutôt livre romantique (malgré mes 52 ans je suis restée fleur bleue) ou histoire vécue.

 

Malek par Boissard

Malek

Malek est un petit garçon qui ne peut compter que sur lui-même. Très vite, le destin lui arrache son père et dépouille sa famille de ses terres et de son honneur. Il ne reste que l'école, le travail. Cent fois sujet au doute et à l'abattement, cent fois Malek fait le choix de la connaissance et de la liberté, de l'amour d'autrui et de l'amour du beau. Malek est un petit héros. Il deviendra un humaniste. Romancière de l'enfance et de l'adolescence. Une histoire si belle qu'elle pourrait être un conte. Pourtant c'est une histoire vraie.

 

Lettres à l'absente par Poivre d'Arvor

Lettre à l'absente

Comme des milliers d'adolescentes en France, Solenn, seize ans, est atteinte d'anorexie mentale: une maladie d'origine psychologique qui conduit à refuser toute alimentation, au point de mettre sa vie en péril.
Solenn est "l'absente" de cette bouleversante lettre ouverte, dans laquelle Patrick Poivre d'Arvor, en marge de la vie trépidante d'un journaliste vedette de la télévision, s'interroge inlassablement sur les causes de cette tragédie, sur l'aide aussi qu'il peut apporter à son enfant. Il dévoile la souffrance d'un père par-delà son aura d'homme public.

 

Ce que je n'oserai jamais te dire

Ce que je n'oserai jamais te dire..

« Joy, veux-tu être ma femme ? » « Oui, je le veux ! », a répondu Joy à Guillaume avec une ferveur égale à la profondeur de l'amour qu'elle lui porte. Et pourtant, le soir même du mariage, alors que la fête bat son plein, Joy s'évanouit dans la nature. Guillaume, d'abord fou d'inquiétude puis ravagé par le doute, se perd en conjectures. La gendarmerie n'a rien trouvé de suspect, il semble que la mariée aurait elle-même décidé de partir. Et en effet, Joy s'est envolée pour le Brésil où elle doit faire face, à nouveau, à un odieux chantage qui menace son petit frère Paulo, dont elle a déjà sauvé la vie une fois au prix de son honneur. Quand le prêtre qui les a unis lui dévoile la vérité, Guillaume est effondré. Car cette révélation, si elle témoigne d'un courage et d'une générosité sans pareils, remet en cause toutes ses certitudes d'amoureux passionné. Pourra-t-il pardonner à Joy de lui avoir caché ses tourments. et aura-t-il la force de lui tendre la main ?  

« Le seul remède à l'amour, c'est d'aimer encore davantage. »

Superbe livre sur les conseils de @FREDOUE46

 

Les enfants de l'aube par Poivre d'Arvor

Les enfants de l'aube.

Au commencement, une histoire de globules rouges et de globules blancs qui jouent à la bataille navale... Le petit Alexis lit les premières pages du carnet intime de son père. Ce dernier, Tristan, s'est suicidé sans le vouloir sous les yeux de son fils, lui laissant comme seul compagnon de route le récit de sa vie. Atteint à 15 ans d'une terrible maladie du sang, Tristan fut envoyé dans un sanatorium en Suisse. Il y rencontra Camille, une jeune Anglaise de 16 ans. Leur drame devient bonheur. Camille lui donne un plaisir au goût de lait. Ils revivent et connaissent les joies les plus fortes de l'amour.
Ils braveront le règlement du sanatorium, les adultes, la raison et même la mort.
L'humour y bataille sans cesse avec le tragique. Il y aura toujours des Roméo pour aimer Juliette.

 

Image associée

Oser l'Amour

Il n'y a rien de plus grand que l'amour» : c'est pourquoi Guy Gilbert, riche de milliers de rencontres, de confessions, de témoignages,
a souhaité donner ici quelques conseils.
Les êtres chers ont certes leur place l'importance du couple, la vie à deux et l'intimité, les rapports avec les enfants, la famille, les amis sont abordés en profondeur. Mais également les relations avec les autres voisins, collègues, étrangers, inconnus, victimes ....

 

J'aime beaucoup Guy Gilbert pour l'avoir rencontré plusieurs fois dans ma vie....... c'est un prête éducateur et j'ai lu tous ses livres.

 

C'est juste un panel......

 

Merci encore @Mizalyne

Mizalyne
Etoile montante

Bonjour @marinbleu !

Merci pour ce petit mot

Je n'ai pas encore lu les Ferrante : je lis rarement les livres dont on parle beaucoup car j'ai peur que cela influence mon ressenti... Mais je vais très certainement succomber sous peu 🙂

Je ne m'y connais pas trop en romans historiques, mes lectures s'en approchant le plus sont Alexandra Lapierre et Henri Troyat... Vous avez des exemples d'auteurs qui pourraient m'y initier ? 

Bonne journée !   

Mizalyne
Etoile montante

@marylinne Whaou ! Vous dites être "fleur bleue", mais vos exemples de lecture me semblent très profonds et abordent des sujets qui sont loin d'être simples... Je ne connais pas la plume de Patrick Poivre d'Arvor, il est agréable à lire ? 

Merci beaucoup d'avoir partagé ces titres 🙂

Anaïs
Community Manager

@johela @Beadu94 @Sakura510 @Dallas @Bridget92 @Nat_K @nico63 @Nicky54 et vous, quelles sont vos lectures girl power ? 🙂

nico63
Superfan

Bonjour les lectrices, je vous ai parlé récemment de Robert Goddard. Etant une dévoreuse de polars et romans à suspens, je vous parle aujourd'hui d'un coup de cœur que j'ai eu pour une auteure américaine : Lori Roy. 3 romans qui m'ont tenu en haleine : Bent road, De si parfaites épouses et J'irai mourir sur vos terres. Une plongée dans  l'Amérique profonde et très rurale surtout dans Bent Road, dans les années 1932, 1957.... Cette auteure a eu d'ailleurs un prix, Edgard Poe pour Bent Road je crois. Bonne lecture.:SmileyTrèsHeureux:

marylinne
Superfan

Bonjour @Mizalyne l'amour n'est jamais simple....mais reste sublime entre deux personnes quel que soit leur chemin. l'Essentiel c'est d'aimer.

 

Pour revenir à Patrick Poivre D'Arvor il sait bien manier la plume. J'aime son style d’écriture qui vous touche et agréable à lire. On aime ou on n'aime pas. Je n'ai pas d'auteur préfère, je craque sur un livre mais par contre je ne suis pas roman policier.

 

J'adore ce livre ( correspondance amoureuse à travers les générations)

 

Un mot de vous mon amour

Un mot de vous, mon amour

La correspondance amoureuse est sans doute la facette la plus attachante de la littérature en général. Elle traduit toutes les couleurs de l’amour : amour passion, amour fusionnel, amour impossible ou non partagé, amour et raison, amour sage et amour fou, amour entre personnes du même sexe… Patrick Poivre d’Arvor a retrouvé pour nous des lettres et des billets d’amour depuis Héloïse et Abélard au XIIe siècle jusqu’à l’époque moderne. Une centaine d’épistoliers et d’épistolières sont rassemblés dans ces messages à deux voix. Ils sont poètes, écrivains, artistes, femmes d’action, musiciens. Voici Napoléon et Joséphine, Victor Hugo et Juliette Drouet, Alfred de Musset et George Sand, Chateaubriand et Madame Récamier, Paul Eluard et Gala, Apollinaire et Lou, Rodin et Camille Claudel, Mozart et Constance, Scott Fitzgerald et Zelda, Robert Desnos et Youki, Jean Cocteau et Jean Marais, Verlaine et Rimbaud… la passion au cours des siècles entre ces hommes et ces femmes exceptionnels.

 

Bonne journée @Mizalyne

 

Nicky54
Superfan

@Anaïs pour répondre à ta question, en fait en ce moment et depuis un certain temps, je ne lis pas de livre. Je n'arrive tout simplement pas à fixer mon attention et du coup, je lis sans mémoriser ce que je viens de lire. Mon attention est ailleurs, because problèmes importants qui ont envahi ma tête ces derniers temps. 

Mais sinon le dernier livre que j'ai lu l'été dernier c'était "Il est temps de choisir sa vie" de Sophie Davant et le livre "Mon Père" de Mireille Darc. Des histoires qui me parlent.

En vacances, loin de chez moi, j'arrive à faire le vide.

Merci @Mizalyne pour ce super post sur la literrature. 

Et très belle journée à vous toutes les filles qui font partie de cette merveilleuse communauté Docteur Pierre RICAUD.:SmileyClinD'oeil:

 

 

Mizalyne
Etoile montante

C'est très intéressant @marylinne

Je ne savais pas qu'il avait fait un tel travail de recherche. Beaucoup de noms me parlent, je serais curieuse de le lire ! 

J'ai appris il n'y a pas très longtemps que Gala avait quitté Eluard pour Dali... Les vies sont parfois des romans qui dépassent la fiction.

J'ai également l'autobiographie de George Sand à lire depuis plusieurs mois dans ma bibliothèque, il faudra que je m'y mette !

Merci ! 🙂 

Mizalyne
Etoile montante

@Nicky54 J'aimais bien Mireille Darc, je ne savais pas qu'elle avait écrit...

Bon courage et une très bonne journée à vous aussi ! 🙂

marylinne
Superfan

En accord avec vous @Mizalyne je cite:

"Les vies sont parfois des romans qui dépassent la fiction."

 

Merci.

marylinne
Superfan

Bonjour @Nicky54 je ne savais pas comme @Mizalyne que Mireille Darc avait écrit?

 "Mon Père" peux-tu me dire ton ressenti concernant ce livre ou tout simplement un petit résumé si cela ne te dérange pas?

 

Merci par avance @Nicky54

 

Bonne journée.

Nicky54
Superfan

@Mizalyne,  Mireille Darc a également écrit en 2005  "Tant que battra mon coeur " . Un très beau livre que j'avais dėvorė. Comme il est dit au dos du bouquin "Un livre troublant et bouleversant" ce que je valide complètement.

Bridget92
Nouvelle Star

La lecture est effectivement un bon moyen d'évasion. En ce moment, je lis un roman de Lorraine Fouchet qui se passe en Bretagne sur l'Ile de Groix. Une  Ile que je connais bien pour y avoir passé la plupart de mes grandes vacances étant enfant.

Ce roman s'appelle 'Entre Ciel et Lou"  et en voici le résumé : 

Bretagne, Jo prévoit de profiter d'une joyeuse retraite sur l'île de Groix. Mais la deuxième vie qu'il imaginait aux côtés de sa bien-aimée, il devra l'inventer seul. 

Son épouse est partie avant  lui, en lui lançant un ultime défi : celui d'insuffler le bonheur dans le coeur de leurs enfants. Il n'a d'autre choix que d'honorer Lou, sa mémoire et ses voeux. 

Entre un fils sur la défensive et une fille cabossée par l'amour, la mission s'avère difficile mais réserve son lot d'heureuses surprises - car il n'est jamais trop tard pour renouer. En famille, on rit, on pleure, on s'engueule et, surtout, on s'aime ! 

Un roman qui donne vraiment une réelle leçon de vie. :Wink:

 

20180305_122517[4].jpg

marylinne
Superfan

Je connais pas ce livre @Bridget92 il donne vraiment envie de le lire. Comme tu dis si bien "il n'est jamais trop tard pour renouer".

 

Merci et belle journée.

Nicky54
Superfan

resumé MonPère - Mireille Darcresumé MonPère - Mireille Darc

Voici@Marylinne le dos du livre. La découverte de ce livre ne m'a pas laissée indifférente. J'ai vraiment adoré cette lecture au travers de laquelle on découvre une autre Mireille DARC que dans ses films et j'ai ressenti énormément d'empathie pour elle et pour ce qu'elle a vécu avec le fait d'aller à la rencontre de ce père qu'elle attendait depuis l'enfance.

 

 

 

 

marylinne
Superfan

Merci @Nicky54 tu sais quoi je ne savais pas que Mireille Darc à eu cette quête de recherche concernant son père comme quoi ce fut une femme vraiment discrète. Je vais le lire car j'aime les histoires vécues.

 

Merci pour ton partage.

 

Bonne journée.

FREDOUE46
Superfan

Que de belles lectures....:SmileyAmoureux:

FREDOUE46
Nat_K
Conseillere Beaute Moderatrice

@Nicky54 pareil j'ai du mal depuis un certain temps à me concentrer et retenir le fil d'une histoire. Je partage mes envies de lecture qui par contre sont assez éloignées de celles citées :commu livre.JPG

 

 

 

Nicky54
Superfan

@Nat_K je pense que quand on aura moins de choses qui se téléscopent dans la tête, on pourra se remettre à la lecture avec grand plaisir et on pourra de nouveau savourer le plaisir de se plonger dans un bon bouquin.:SmileyClinD'oeil:

 

Dallas
Superfan

merci pour ce post, raffiné, précis, qui donne envie de découvrir , qui rappellent de bons instants, Rebecca, et directement 50 nuances de grey......... je ne sais pas pourquoi!  

Mizalyne
Etoile montante

@Bridget92 Une collègue m'a parlé de ce livre qu'elle a beaucoup aimé... Elle aussi a un lien particulier avec le lieu 🙂

Mizalyne
Etoile montante

@Nat_K @Nicky54 Je connais ça ! Quand j'ai également trop de choses en tête, je lis généralement un bon roman policier qui arrive à m'absorber entre ses pages... Ça fait du bien de pouvoir fuir un peu sa réalité 🙂 (mais il faut aimer ce genre de livres) 

Nat_K
Conseillere Beaute Moderatrice

@Nicky54 @Mizalyne j'espère car j'aimais beaucoup lire avant, me plonger dans de mystérieuses histoires le soir avant de me coucher :Weary:

Mizalyne
Etoile montante

@Nat_K Mais attention au livre que l'on choisit : j'ai réussi à me faire peur toute seule avec Stephen King ou Maxime Chattam 😁

marinbleu
Superstar

Bonjour @Mizalyne. En début d'après-midi j'ai écrit à votre attention un texte sur mes lectures préférées puisque vous avez eu la gentillesse de me demander de vous parler des  thèmes de lectures qui me passionnent, mais après une quarantaine de lignes tout le texte s'est volatilisé...

Lorsque je rédigeais beaucoup de posts sur ce site l'année dernière, ce méchant gag m'est arrivé assez souvent et je constate qu'il est toujours préférable sur ce site de ne pas s'aventurer dans de longs discours...

Je ne m'avoue pas vaincue, je recommencera bientôt ! Marinbleu

Marwin
Etoile montante

Bonjour@Mizalyne pour cet article bien documenté. Bonjour @marinbleu, je viens d'avoir le même problème que vous, cela est dû à mon ordinateur qui s'est bloqué. Je recommence. J'aime les mots, les livres, la littérature. J'ai eu une maman littéraire. Nos parents ne voulaient pas que nous ayons la télévision, par contre, il y avait des livres partout et une grande liberté pour les lire. C'est ainsi que depuis mon enfance, je me suis nourrie de ces livres. Quelques bons souvenirs avec la littérature britannique et au XIXème siècle, Emily Brontë et les Hauts de Hurle-Vent, son unique roman, devenu un monument de la littérature anglaise.

Jane Austen au 18ème siècle, avec Orgueil et Préjugés, formidable fresque des mœurs de la ''gentry'' à cette époque qui a été produite au cinéma.J'ai adoré, adolescente, le livre de Pearl Buck Le Pavillon des Femmes, l'ouverture à une autre culture, une autre société où les femmes évoluent selon d'autres critères. La comtesse de Ségur et aussi Mme de Sévigné, avec ses nombreuses lettres, m'ont enchanté. Régine Pernoud, médiéviste, a sucité mon intérêt pour la culture très riche du moyen âge. Elle a décrit les femmes au temps des croisades et au temps des cathédrales. Son roman historique sur Aliénor d'Aquitaine, est très intéressant. Toutes ces femmes racontent l'histoire, à travers leurs plumes. Je me suis intéressée aux travaux visionnaires d'Hildegarde de Bingen, mystique allemande du 11ème siècle, qui a fait des recherches médicales poussées, à savoir, comment soigner et guérir avec les éléments de la Nature. Elle suscite aujourd'hui encore, un nouvel intérêt.

 

 

 

Mizalyne
Etoile montante

@marinbleu Oh non 😔 Je comprends tout à fait ce que vous voulez dire ! Le mieux dans ces cas là c'est de commencer à rédiger sur Word puis de copier-coller...

Si le courage vous revient, je serais vraiment ravie d'en apprendre plus sur vos lectures dans ce domaine où je suis plus que néophyte 😊

Bonne journée ! 

Mizalyne
Etoile montante

@Marwin J'ai adoré Vent d'est, vent d'ouest de Pearl Buck, et bien entendu l'oeuvre d'Émily Brontë et de Jane Austen en général. Beaucoup de femmes qui brillent par leur indépendance et leur clairvoyance dans vos lectures (le regard ironique que porte Jane Austen sur les moeurs de son époque est vraiment remarquable), merci pour ce partage 😊 

marinbleu
Superstar

@Mizalyne, me voici de retour en espérant pourvoir aller jusqu'au bout de mon post !! Pour revenir tout d'abord sur le roman d'Elena Ferrante dont on ne sait toujours pas le véritable nom ni même le sexe (!) je ne suis pas attirée par les ouvrages qui viennent d'être publiés et dont on fait l'éloge sur les réseaux sociaux, mais j'ai reçu en cadeau d'anniversaire l'année dernière, les trois premiers tomes de "l'amie prodigieuse" et j'ai vite été intéressée par le récit et l'écriture et peut-être aussi grâce à une bonne connaissance de Naples à l'époque où se situe l'histoire. Mais je ne suis pas les effets de mode en matière de littérature et ne lit que des livres sur des thèmes qui me passionnent plus ou moins proches de mes anciennes activités professionnelles.

Malgré la féministe convaincue que j'ai toujours été et que je reste, je ne lis pas que des auteurs féminins mais souvent des narrations de vies de femmes qui ont bravé au cours des siècles l'autorité des hommes en exerçant des métiers réservés à ces derniers avec tous les risques et dangers que cela comportait pour elles. Aux livres d'histoire pure, pas toujours évidents à lire, je préfère les romans historiques qui ont fait l'objet de recherches approfondies mais qui se lisent plus aisément et qui permettent malgré tout de se cultiver sur toutes les périodes historiques.

Les derniers livres que j'ai lus depuis 3 mois environ se partagent en trois thèmes principaux :

1 - Les conquêtes maritimes et la découverte du monde au cours des siècles :

- Alexandra Lapierre : je te vois reine des 4 parties du monde : l'histoire d'une femme amirale de la flotte espagnole au 16ème siècle (vers 1595) au destin exceptionnel, découvreuse d'îles du Pacifique près de l'Australie.

-Irène Frain : les naufragés de l'Ile Tromelin : l'histoire d'un navire français du 18ème siècle, transportant illégalement des esclaves, qui s'est échoué au sud de Madagascar, sur une île déserte et sans végétation. Les survivants du naufrages ont vécu sur cette île plusieurs années en tout dénuement. Belle démonstration de survie avant leur prise en charge par un bateau français et leur retour à la civilisation.

- Jean-Christophe Rufin : rouge Brésil : prix Goncourt 2001 : un roman autour de la conquête du Brésil par les Français au 16ème siècle ou la cruauté et la malhonnêteté des conquérants se mélangent au cannibalisme des habitants envahis !

- François Bellec : le testament de La Pérouse : un ouvrage intéressant sur le naufrage des bateaux de ce grand navigateur et découvreur du 18ème siècle qui s'est échoué près des Iles Salomon dans le Pacifique et qui aurait avec quelques uns de ses marins survécu sur ces îles pendant plusieurs années, vivant auprès des habitants des îles. Une très longue campagne archéologique terrestre et sous-marine a permis au cours de ces dernières années d'avancer dans la connaissance de ce naufrage et de constater la survie à terre de membres de l'équipage des bateaux.

- François Bellec : l'arbre de nuit : récit de voyages de découvertes vers les Indes au 17ème siècle de cartographes, botanistes français qui ont permis d'en savoir plus sur notre planète tout en voyageant dans des conditions de navigation misérables, inimaginables aujourd'hui.

- Dominique Le Brun : Antarctide le continent qui rendait fou : 2000 ans de tentatives d'approches et de découvertes successives du pôle sud dans les conditions de température auxquelles les navigateurs n'étaient pas préparés.

- Mike Dash (auteur hollandais) : l'Archipel des hérétiques : une terrifiante histoire, celle des naufragés du Batavia, bateau construit au 17ème siècle aux Pays-Bas, qui s'est échoué près d'une île et dont les passagers rescapés ont tenté de vivre sur cette île  en espérant être sauvés avant qu'un membre pervers de l'équipage ne se rende coupable d'atrocités. Une copie à l'identique de ce bateau a été construire et peut être visitée aux Pays-Bas. Attention, âmes sensibles s'abstenir de lire ce livre !

2 - L'Antiquité grecque et surtout romaine :

- Jean Diwo : les diners de Calpurnia : la vie d'une famille romaine et d'une femme, fille et épouse d'architectes et de grands sculpteurs, qui organise des dîners dans sa villa à Rome réunissant tous les intellectuels et sénateurs de son époque et dont les père, mari et fils ont été les constructeurs du Colisée notamment et de tous les grands monuments encore visibles aujourd'hui à Rome. Cet ouvrage retrace en même temps les règnes d'une succession d'empereurs depuis Néron et le début du Christianisme à Rome.

- Robert Harris : Pompéi : le titre du livre évoque tout son contenu ! il s'agit de ce réveil du Vésuve qui a provoqué l'anéantissement complet de cette cité.

- Jacques-Benoist Méchin : Alexandre le Grand : il existe beaucoup d'écrits sur le sujet mais j'ai apprécié ce livre à la portée de tous qui retrace la courte histoire de ce jeune roi de Macédoine mort à 33 ans, fasciné par l'Orient qui n'a pas cessé de conquérir pendant 10 ans, des terres d'Asie, Babylone et l'Egypte puisque Cléopâtre était l'une de ses descendantes.

3 - La vie artistique et culturelle de Florence à l'époque des Médicis :

- Jean Diwo (cet auteur a écrit sur toutes les époques de l'histoire sauf l'histoire contemporaine et son écriture est agréable à lire) : Au temps où la Joconde parlait : cet ouvrage ne s'attarde pas sur un seul artiste mais sur une période allant de 1450 époque de la jeunesse d'Antonello da Messina à la mort de Léonard de Vinci vers 1550 et évoque les grands noms de l'art, Botticelli, Lippi, Michel Ange et bien d'autres, qui ont exprimé leur talent sous la protection des Médicis et dont on peut admirer les oeuvres aujourd'hui dans tous les grands monuments italiens.

- Sophie Chauveau : La passion Lippi : vie de ce peintre dont les oeuvres sont admirables malgré une vie peu recommandable du personnage !

- Sophie Chauveau : le rêve Botticelli : la vie de ce grand peintre, l'ambiance de Florence à cette époque, ses oeuvres, ses amitiés.

- Sophie Chauveau : l'obsession Vinci  : découverte de ce peintre mais aussi inventeur, génie des mathématiques, organisateurs de fêtes pour les dirigeants de son époque, personnage étonnant que nous connaissons mal, au caractère compliqué.

En dehors de cette période de la Renaissance italienne, j'ai lu aussi récemment :

-Jean Diwo : le printemps des cathédrales : histoire d'une famille de bâtisseurs de cathédrales parcourant la France pour participer à la construction de plusieurs de ces édifices.

Voici donc mes dernières lectures !

Merci pour votre patience @Mizalyne

Mizalyne
Etoile montante

@marinbleu Merci beaucoup ! Il y a effectivement beaucoup d'auteurs que je ne connais pas et qu'il faudrait que je découvre. 

Si vous aimez Alexandra Lapierre et les récits sur la vie culturelle et artistique, avez-vous lu Artemisia ? 

Je suis moi-même une grande fanatique de la Rome antique et de ses empereurs. J'ai lu La vie des douze Césars, de Suétone (à doses homéopathiques et en sautant quelques pages : il y a quand même des longueurs :)), en souvenir de mes cours de latin (auxquels je n'ai jamais rien compris, mais que j'ai poursuivi pour la partie historique).

Ça va certainement vous paraître un peu vain, mais de très bonnes bandes dessinées bien documentées abordent l'Histoire. J'ai en tête Murena (la Rome sous Néron) et Les passagers du vent (le temps de l'esclavagisme). C'est un genre que tout le monde n'apprécie pas, mais cela peu être une bonne façon de s'initier à des sujets à priori complexes. 

 

Dallas
Superfan

merci pour ce post , donnant envie de lire et de découvrir ces ouvrages féminins.

Marwin
Etoile montante

Bonjour @marinbleu, un grand merci d'avoir repris votre plume ! On vous découvre, féministe, aventurière, passionnée de récit de voyages et d'histoire. Ce que vous nous évoquez a un goût de grand large, une agréable saveur du raffinement de la renaissance italienne, de Florence à Rome, de Botticelli à Michael Ange. On adore!

gwladys
Superfan

A VOUS TOUTES.....38EME SALON DU LIVRE A PARIS CE WEimages (7).jpg

marinbleu
Superstar

@Mizalyne, je réponds tardivement à votre post et je m'en excuse mais je viens rarement sur le site. Je n'ai pas lu Artemisia mais je vais le faire, merci du conseil.

J'ai lu les Douze Césars par contre, mais je n'ai qu'un mérite limité puisque j'ai étudié l'histoire et principalement l'Antiquité puis travaillé dans le domaine de l'archéologie terrestre et sous-marine. Cette période me passionne.

En ce qui concerne les bandes dessinées, à vrai dire, je ne m'y intéresse pas, non pas par dédain mais parce que je suis passée à autre chose et je ne me tiens plus au courant depuis ma jeunesse ; je me suis arrêté à l'époque de Tintin et Astérix ! 

marinbleu
Superstar

Merci à vous @Marwin pour ces jolis compliments. Je suis admirative devant votre post me concernant car sans me connaître vous m'avez parfaitement devinée ! féministe oui, ô combien, mes premiers posts de l'année dernière, lors de l'ouverture du site, le prouvent ; aventurière c'est un bien grand mot, je n'ai fait que côtoyer souvent la mer à titre personnel et professionnel en subissant comme tous ceux qui la connaissent bien, ses caprices et parfois ses colères, mais elle est et restera ma meilleure amie ! Quant au raffinement de la Renaissance italienne, il est certain que j'aime beaucoup me plonger dans les récits qui relatent des vies consacrées aux arts, à la culture et à toutes ces formes d'intelligence et de délicatesse qui nous manquent peut-être un peu aujourd'hui, non pas qu'elles n'existent plus mais elles sont cachées sous les tas d'immondices que nous servent les medias et les réseaux sociaux.

Mizalyne
Etoile montante

@gwladys Hélas j'étais en vacances ! J'aurais tellement aimé... Y es-tu allée ? 🙂